1
2
3
4
5
6
7
8
9

Jardin

 

L´association possède un jardin d´environ 2000 m2, Dès 2003, on commence le jardinage mais le manque de personnes qualifiées et le manque d´eau ne permettent pas une très belle réussite.

En 2005, une plantation de pommes de Sahel est expérimentée. Chaque plante était mise en pépinière dans de petits pots. Beaucoup de patience a permis de voir grandir ce nouvel arbre fruitier très prisé par les burkinabés. Plus tard, des arbres ont été greffés avec une autre variété, dans l´espoir de produire des pommes plus grosses, meilleures et plus rentables. La greffe fut un succès ! Mais il faut être attentif, car ces pommiers sont très facilement attaqués par les insectes.

Depuis 2006, des panneaux solaires installés sur le toit permettent d’ approvisionner les trois bassins du jardin.

Malheureusement, petit à petit, le jardin ne donnait plus le maximum dont il était cependant capable. Les jardiniers n´y trouvaient plus de revenus suffisants pour gérer leur famille, ils ont donc opté pour des jardins personnels et le jardin de Kologh Naba leur servait de « dépôt de pépinière »

A partir de 2010, grâce à des amis belges, le jardin de l’Association retrouve une nouvelle jeunesse. On voulait faire un jardin bio, sans engrais chimique et sans insecticides. Edmund Zongo du Ministère de l’Environnement fut consultant du jardinage, et les belges ont payé tous les frais.

On était plein d’enthousiasme de l’aide belge en ce qui concerne les dépenses, et le groupe du jardin était composé de 3 femmes et 2 hommes. On a fait des essais avec la culture des plantes différentes. Mais l’enthousiasme a diminuée quand il s’est montré qu’on n’avait aucune bénéfice du jardinage, et en 2016 les belges ont retiré leur subvention au jardin.

En 2017 on a organisé un nombre de réunions pour discuter comment on pourrait faire du jardin une source de revenu, pour les jardiniers tant bien que pour l’association. On a organisé une formation en fabrication de pots de fleurs en ciment, et on va planter un nombre de fruitiers. Encore une fois on veut essayer, si le jardin peut donner des recettes. Si on ne réussit pas, c’est probable, qu’on supprime le groupe de jardinage.