1
2
3
4
5
6
7
8
9

Tissage

L´activité a commencé en 2006, quand Helen Lorentzen du Danemark a visité l´association. Elle a amené des métiers en bois, qui plus tard ont été remplacées par 10 métiers en fer, qui tous sont confectionnés par le soudeur au village.

8 femmes participent à l´activité, et elles tissent des nappes de table, des torchons, des écharpes, des foulards, des portes marmites, des sacs, etc. etc. Les marchandises sont cousues par les femmes de couture ou par des couturières au marché, si les femmes ici sont trop pressées.

En 2011 les tisseuses ont eu une formation en teinture naturelle (extrait des racines, des feuilles etc.) et en 2014 une formation en teinture chimique. Elles font la teinture elles-mêmes, soit la teinture naturelle, soit d´autres teintures. En 2015 nous avons fait faire un puisard, de sorte que la pollution soit le moindre possible.

Burkina Faso est un des plus grands producteurs du coton de l’Afrique, et le coton est la marchandise la plus importante dans l’export de l’agriculture. Avec les troubles politiques en 2014 on a vu un intérêt grandissant de la promotion du tissage de coton. Le président du pays porte toujours une tenue tissée, et dans une banque locale le personnel porte une journée par semaine aussi une telle tenue. Cet intérêt se voit aussi dans l’atelier du tissage de l’association. De plus en plus nous contactent pour commander des pagnes tissées, et pour le moment l’association négocie pour être membre d’une organisation qui est chargée d l’export du Burkina Faso des produits tissés.